La grande Motte- Port El Kantaoui (6 juin - 11 juin)


Convoyage du Furibard vers Port El Kantaoui où il nous attendra jusqu'au 1er juillet!
Un moment mythique!!! (juste l'impression que ce mot va revenir souvent sur le site).
Jean-Pierre Balmes est venu avec nous pour cette première prise en main du bateau : un pédagogue en or, en plus d'être un équipier hyper-sympathique. Ils nous a montré beaucoup de choses et surtout nous a rassurés.
Départ donc de la Grande Motte le dimanche 6 juin, 10 heures. Cap sur le Sud de la Sardaigne. Premiers apéros à bord, premiers dauphins à l'instant même où les glaçons rejoignaient rhum et citron vert, premiers quarts de nuit, premier poisson (voir photo ci-jointe).
Arrivée à Calo Forte le mardi, à 14h47. Mouillage puis journée du mercredi à faire des exercices dans la baie et amarrage au port en attendant la fenêtre météo vers la Tunisie. Petit port super mignon avec en prime un magasin de pêche! 
Départ vers le Cap Bon le jeudi à 5h00, au près, 25 noeuds et de la mer courte. 2 ris et solent à moitié. Premières nausées...
Passage du cap tranquille. La fin se fera au près bon plein sous Genaker...
Arrivée à Port El Kantaoui, vendredi 21h (heure locale) : quel accueil! et quelle manoeuvre de port! Merci Papa, Maman, Lulu et Mylène, et bravo au capitaine.
Je crois que nous allons passer quelques jours paisibles en juillet dans ce petit port de Tunisie...si les touristes n'y sont pas trop nombreux

Outremer Cup (13- 16 mai 2010) 

Prise en main du Furibard par une régate ! Ouaouh...Epuisant... Les régates, ce n'est pas pour nous! A peine avons-nous mis le code 0, qu'il faut l'enlever et remettre le solent, puis le gennaker...et rebelote...pendant quatre jours... Et puis, grande déception pour les enfants car nous ne sommes pas les premiers (en dépit des compétences de Fred!). Je vois bien à leur regard suspicieux qu'ils ne nous croient pas lorsqu'on affirme qu'on ne connaît pas encore assez le bateau...mais que sinon nous serions en tête!
Bref, il nous reste la transat pour justifier le nom du bateau autrement que par un mauvais jeu de mots...
Enfin tout est relatif, car finalement, n'avons-nous pas fait des pointes à 17 noeuds pendant l'Outremer Cup (et ce régulièrement!), avec une moyenne de 12 noeuds...pour un vent nord-ouest de 15 à 35 noeuds. 
Reste que ce week-end fut un grand moment : nous avons baptisé le Furibard avec un grand discours du parrain François, nous avons pris nos premières marques à bord du Furibard, avons déjà entamé le bricolage et les questions métaphysiques (du style pourquoi le lave-linge ne se met pas en route? ou encore, pourquoi y a-t-il de l'eau au fond de la cale? Réflexe : on goûte pour voir si c'est salé...grimace du skipper, qui ne tient pas vraiment à regoûter...je vous laisse deviner...), et  avons rencontré des gens très sympathiques. Nous en connaissions certains que nous retrouverons sur l'eau. Olivier et Natacha, avec leurs deux garçons : ils partent en même temps que nous sur un Outremer 49, Amaris. Fred et Béné, des pros de l'Outremer Cup! et d'une grande aide sur le bateau et à terre! Mille mercis.